La pédagogie perceptive

D’où vient la pédagogie perceptive ?

Elle est issue des recherches pratiques et théoriques menées depuis le début des années 80 par Danis Bois, docteur en Sciences de l’éducation, professeur agrégé en Sciences humaines et sociales et directeur du Centre d’Études et de Recherches appliquées en Psychopédagogie perceptive (www.cerap.org). Ses travaux se situent au carrefour de la psychologie humaniste (Rogers, Maslow, Gendlin), de la physiologie de la perception (Paillard, Roll), de la phénoménologie du toucher et du contact (Maine de Biran, Husserl, Merleau-Ponty, Jonas) et d’une certaine philosophie de la conscience (James, Bergson, Depraz).

La pédagogie perceptive avec les adultes ?

Le patient se découvre la possbilité de ne plus « être pateint » mais peu à peu de devenir acteur de sa santé

Elle concerne toutes personnes souhaitant aller vers un mieux être global physique et psychologique. L’accompagnement se veut donc pédagogique : le « patient » apprend d’elle même grâce à ce qu’elle sent. Les sensations deviennent un véritable point fort. Grâce à elles, la personne développe son rapport à son intériorité le tout à travers une certaine douceur.

Les outils proposés ont pour but de mettre la personne en rapport avec ses perceptions : celles si sont originales à chacun.

L’introspection sensorielle
est une invitation à se mettre attentivement à l’écoute de soi. Dans ce rendez-vous calme et profond, on apprend à écouter le silence et à observer les manifestations de son intériorité corporelle. Au fur et à mesure du déroulement de l’introspection, la perception grandissante de l’intériorité mouvante apporte un sentiment d’existence plus fort, qui ancre un état de solidité et d’équilibre indépendant des événements extérieurs.

Le toucher
Le toucher utilisé dans la Pédagogie Perceptive est un toucher de relation, un dialogue non verbal qui éveille à une sensibilité nouvelle et permet de prendre conscience de parties imperçues de son corps et de soi-même. Le corps devient ainsi progressivement un organe de perception à part entière, qu’il est possible de mettre en jeu dans ses actions professionnelles.

La gymnastique sensorielle
C’est un travail gestuel dynamique, fait d’enchaînements de mouvements simples mais inhabituels effectués dans une lenteur relâchée. En développant la fluidité du geste et l’acuité de la présence, cette pratique permet de s’engager dans les actions de façon plus globale, moins coûteuse en énergie, plus présente, et avec davantage d’impact dans la communication.

La parole
L’entretien pratiqué en Pédagogie Perceptive offre un espace pour valider les perceptions corporelles et les intégrer dans les procédures d’aide, d’accompagnement, de transmission pédagogique, de construction de projet, de management, etc., où la parole tient une place prépondérante

Un renseignement ? Une demande particulière ?
N’hésitez pas à prendre contact
#
#